6enligne.net - Fiche Technique

Les fiches techniques de 6enligne.net

Retour à l'accueil des fiches techniques
Envoyer une remarque à propos de cette fiche


Joint De Culasse Sur M52b28
editRevue technique en Mécanique Essence crée par liam le 02 mars 2018.
Véhicules concernés: E46 de motorisation Essence

Fiche modifiée : 01 mai 2018
Tags: joint, culasse, vanos , M52


Tout d'abord il faut un minimum d'outillage donc des clés plates et à pipe en plusieurs taille une boite de clés à cliquet est la bienvenu.

Le plus chiant c'est les douille torx il faut du 8 - 10 - 12.
Le 8 et 10 sont en gamme radio soit du 1/8

Le 12 il faut le prendre dans la gamme juniors soit du 1/4.
Il faudra prévoir une rallonge de 125cm en gamme juniors avec un adaptateur pour passer su 1/4 au 1/2 de façon a pouvoir adapter sur un clés classique.
c'est douille sont indispensable pour pouvoir enlever la culasse et surtout les vises de culasses avec les came toujours en place dessus. j'y reviendrais plus tard.

La première étape dépose de la pipe d'admission et du cache culbuteur.

Voici la bête.



Tout d'abord il faut déposer le débitmètre.
Déconnecter la rampe d'injection.
Il y a un tas de durite a déconnecter de la pipe d'admission pour pouvoir la déposer. j'ai choisi de laisser le séparateur d'huile fixé sous la pipe d'admission.
Par contre j'ai déconnecter le boitier papillon






La pipe d'admission est difficile a déposer il faut déposer toute en tablier en aval du moteur pour pouvoir enlever l'écrou du fond et sortir la pipe.
Ce tablier est juste fixer par des vis cruciformes.





Il faut également déconnecter les durites d'arriver et de retour d'essence. Je les est débrancher au niveau du filtre à essence qui se trouve sous la voiture côté conducteur c'est l'endroit le plus simple et le plus accessible que j'ai trouvé.
A partir de là j'ai déposé la rampe d'injection mais j'ai laisser les injecteurs sur la pipe.




Voilà pipe d'admission déposé. On voie bien la rampe d'injection déconnectée sur le haut de la photo.



Dépose des vis du cache culbuteur en vue de sa dépose.



Cache culbuteur déposé, Je les déposé en laissant les bobines en place sa limite le travail.


Dépose du VANOS

En faite j'ai suivi la procédure détaillé ici: http://www.6enligne....faq.php?faq=209
et également un sujet de B3-CABRIO : http://www.6enligne....faq.php?faq=267

Mais bon je vais détailler comment j'ai fait quand même.

Faut d'abord caler le moteur au PMH, pour ce faire il faut que les cames soit positionnées dans cette position.



Il faut enlever les deux capuchons de façon à pouvoir enlever les vises torx qui immobilise la poulie qui se trouve derrière.




Mise en place de la cale sur le tendeur supérieur de la chaîne auxiliaire.





Déserrer tout les écrous qui fixe le VANOS.
Déserrer et déposer les vises qui fixent la poulie avec une douille torx de 10 de manière a enlever la rondelle qui est devant la poulie.
Remettre les vises sent les serrer pour la suite.





Bon, je n'ai pas pris de photo mais j'ai suivi la procédure pour un VANOS équipé de la rondelle belleville.
Apparemment mon véhicule qui est de novembre 95 devrait en être équipé.

Comme je ne possède pas l'outil spécial pour faire tourner la poulie j'ai essayé avec une pince multiprise. C'est du bricolage mais çà fonctionne.
En faite j'ai inséré les bouts de la pince dans la poulie ainsi calé j'ai utilisé la pince comme un tournevis, j'ai pu faire tourner la poulie dans le sens horaire sans faire tourner la cam d'échappement et déposer le VANOS.
J'ai quand même tiré sur le VANOS pendant la manipulation pour l'aider a sortir et une fois déloger j'ai tiré impeux plus fort pour le sortir complètement.

et voilà le VANOS déposé









Dépose de la chaîne de distribution ainsi que de la chaîne intermédiaire

Donc voilà à partir de la on peut enlever le tendeur de chaîne.
Le reste n'est que de la dépose.
Une petite illustration s'impose.





Pour déposer la chaîne secondaire j'ai du déposer le tendeur supérieur.



Je revient sur cette image car j'ai oublier de préciser que j'ai dû déposé le guide chaîne supérieur pour déposer la chaîne intermédiaire ,il est fixé par 3 vis torx( elle se retire en utilisant la douille torx de 8).
Voilà le guide, toujours présent sur cette photo.



Une photo de la pince utilisé pour la dépose du Vanos.




Dépose de la Culasse


Je pensais que c'était pas compliqué, juste 14 vises a retirer et puis on tire sur la culasse.
Sauf que ces vises sont terriblement serrer. De plus je me suis fait piégé a 2 reprise.

Il y a deux petite vises torx qui s'enlèvent avec une douille de 8. Il faut les déposer avant de s'occuper des vises de culasses.
Elle sont plutôt discrète je ne les avait pas vue au début.




Il y a également un passage de câble fixer à la culasse via une pâte métallique, elle est derrière le moteur fixer par un écrou.
Il faut retirer cet écrou pour pouvoir retirer la culasse.
J'ai fait une photo avec la culasse déjà déposé pour plus de clarté.


Il faut déconnecter l'échappement de la culasse pour ce faire deux solution sont possible.
Soit on laisse le collecteur d'échappement en place en désaccouple entre le collecteur et l'intermédiaire.
Soit on retire toute les écrous du collecteur d'échappement attention ils sont nombreux, il y a 24 il me semble.

A présent on peut retirer les vises de culasse.
Attention, il y a une procédure pour déposer les vises de culasse il faut suivre un ordre de déserrage.
J'ai suivie la procédure pour un M20 comme je n'ai pas trouver l'info pour un M50/52.
Comme un M20 est également un 6 en ligne, a priori, il ne devrait pas y avoir de différence.



Une vise de culasse.


Pour sortir la culasse j'ai utilisé les deux poings très rigides qui se trouvent sur le bloc. J'ai fait levier avec un gros tournevis plat.
Inutile de forcer çà doit venir gentiment. Attention la culasse est bien lourde environ 30kg.




Voilà la culasse est sorti.
Noter les morceaux du joint de culasse qui est bien cuit je trouve. Je détaillerais tout çà bientôt.


Les outils que j’ai utilisé pour démonter les vises de culasse.


Ensuite bah j'avance à pas de fourmi mais j'avance quand même.

Donc je commence par une correction j'ai trouver le bonne ordre de déserrage pour le M52 B20;B23;B28.


Suite du démontage.
Quelque détail de mon joint de culasse en photo celui-ci est bien cuit mais je n'est remarquer aucune fissure au niveau du cerclage métallique sur les cylindre.
J'espère que ma culasse n'a pas morflé je n'est pas encore eu le temps de la nettoyer pour pouvoir mieux la contrôler de toute façon un mise à l'épreuve est prévu début Janvier.
Vu de dessus


Vu de dessous


Les morceaux du joint de culasse collé sur le bloc.



Les pistons ne sont pas marqué et l'usure a l'air normal.
La tête des pistons en détail
Cylindre 2 et 1


Cylindre 4 et 3


Cylindre 6 et 5



Et les bougies qui me semblent bien.
Elles sont de couleur normale et pas huileuses.
De 1 a 6.



J'ai entrepris de démonter les soupapes avant de l'emmener à l'épreuve.

Donc voici la première étape.

Dépose des cames et de leur support. J'ai déserré les écrous progressivement en commençant par un côté comme si je déserrais une culasse.



Avant de déposé les supports il est souhaitable de contrôler les poussoirs hydrauliques.
j'ai utilisé un manche en bois et j'ai appuyé dessus pour voir si il n'y avait pas de jeux ou trop de souplesse.
Sa doit être dur. les miens semble tous bon.


La came d'admission et son support déposé

Vue de dessous du support avec les poussoirs hydraulique.


Il y a un peux de crasse sur les tiges fileté qui fixent les cames.


je ne sais pas si c'est cette crasse qui est a l'origine des poussoirs qui claquent.
Du coup j'ai dépouillé un poussoir pour voir comment c'est fait.
on voit bien le trou ou passe l'huile.


Vu de dessus.


Vu de dessous.


Démontage du poussoir avec une pince.




Je pense les baigner dans du gasoil et passage bain a ultrasons pour les nettoyer. Sa devrait pas leur faire de mal.

La culasse est chez le rectifieur depuis mardi dernier.

Il ma fallu plus de temps que je n'avais prévu pour tout demonter d'autant que le rectifieur m'avait demandé de demonter tout les goujons.
j'ai également retirer les joints de queues de soupapes. J'ai utilisé une masette et un couteau à bois pour faire sauté les bagues métaliques. Au passage j'ai fait une boulette, j'ai flingué un guide.


Les joints de queues de soupapes.


Le guide abimé.



Losrque j'ai ramené la culasse, le rectifieur ma dit que je devais changer le guide.
Ce guide est associé à la première soupape d'échapemment.
Or pour pouvoir faire le montage correctement il avait besoin d'une soupape d'échapemment.
Je suis donc retourner chez le rectifieur le mercredi avec la soupape et la il ma dit que la soupape etait bien usée. En effet les flans ne sont plus vraiment droit et présente à présent un lègé creux. Il m'a donc proposé de ratrapé l'usure ce qui devrait me simplifier la tàche pour pouvoir les roders plus facilement.
Il a donc falu que je ramène toute les soupapes d'échapemment.
Les soupapes d'admissions sont en bonne etat et il n'y a pas besoin de les retrapper.

Une soupape d'echapemment.


Une soupape d'admission


Les deux.

là, on voit netement la différence de diamètre entre les deux soupapes.


Un ensemble soupapes.
A noter que contrairement au M50 sur le M52 les soupapes possède un ressort unique.



La culasse mise à nue.


Côté échapemment.


Côté admission.


Quelque inscription(culasse badgé 2,5 sur la gauche de la photo)


Donc les réparation prévu sont:
-Mise et l'épreuve (passé avec succès)
-Remplacement du guide.
-Rectification sur les soupapes d'échapemments.
-Surfacage de la culasse.

+Commande des joints de queues de soupapes.
+Commande d'un kit pochette joint de culasse...

En théorie, je récupère ma culasse lundi.

Voilà le retour de ma culasse toute propre. :wacko:
c'est beau quand c'est tout propre.
Bon la mise à l'epreuve c'est bien passé, le rectifieur la mise sous pression et elle est bien étanche donc le souci ne venait pas de là.
ce qui m'inquiète c'est que la culasse etant bonne et le joint ne présentant pas de fissure, çà laisse plus que le bloc.


Le surfacage.



Le guide tout neuf.(a gauche sur l'image)


Et les soupapes d'échapement après avoir été réctifiés et nettoyés.




Et tout plein de pièces qui montre clairement tout le boulot qu'il me reste à faire.


Donc pour la suite encore du nettoyage.
Passage chez BMW pour complèter ma commande.
Trouver c'est fichu càle de calage de la distribution?????
Me procurer l'outillage qu'il me manque(clée dynamométrique...)

La culasse est casi remonter et devrait retrouver sa place dans le compartiment moteur la week end prochain. Si la météo est avec moi.

En attendant voilà une partie du travail que j'ai réalisé.

Nettoyage des poussoirs hydrauliques.

Alors j'ai tout entendu a ce sujet, certain mon dit des les remonter tel quel, d'autre mon conseiller de les nettoyer et encore d'autre mon conseillé de les changer.

J'ai opté pour un grand décrassage des dit poussoirs. Leur remplacement m'aurait couté trop cher, à 19€ l'unité. La facture me revient a 19X24=456€ HT.
On verra si l'avenir me donne raison.

Voici comment j'ai procédé.



J'ai utilisé un étau, Méthode un peu barbare, mais efficace a condition de pas forcer comme un bourrin.
L'huile qui est sortie des poussoirs était très noir et charger sans doute de crasse divers.



il faut faire plusieurs va et vient avec l'étau, je essayé de ne pas trop insister car je craignais d'abimer mes poussoirs.
Et, au bout moment lorsqu'une partie de l'huile qui était dedans est sortie on peu commander le petit piston avec facilité.


Position sortie.


Position rentrer.

Mais il c'est avéré que 3 poussoirs étaient bien grippés, impossible de manœuvrer avec l'étau. J'ai utiliser du lubrifiant dégrippant type WD40 que j'ai insérer directement dans les poussoirs grippé via l'orifice du passage de l'huile dans le poussoir. J'ai pu les dégripper de cette façon et continuer ma procédure avec l'étau.

une fois qu'il sont débloqué, j'ai mis un coup de lubrifiant dans les poussoirs pour bien les vider et je les est laissés baigné dans du gasoil.




Remontage de culasse.


bon d'abord il faut un rodoir et de la pâte a roder gros grain et grain fin.


Bon j'ai rayé le compresse soupapes car ce modèle ne convient pour un M50/52.

Ensuite on applique la pâte a roder


Puis on asperge le guide des soupapes avec du lubrifiant style WD40.
Puis on insert la soupape et on rode.


Résultat des siège après rodage.
A gauche le siège est rodé.


Résultat des soupapes après rodage.
A gauche la soupapes rodé.


J'ai fais cette manipulation deux fois car d'abord on rode avec la pâte à roder gros grain et enfin on rode avec la pâte à grain fin.


Ensuite on fait un petit test avec du gasoil. Si sa fuit on peut recommencer le rodage.


Mise en forme de la culasse

Il faut à présent monter les joint de queues de soupapes.
J'ai utilisé une douille au bon diamètre et je l'ai est inséré dans les guides utiliser, un peu de lubrifiant.






C'est le moment de mettre en place les soupapes et remonter les ressort a l'aide d'un compresse soupape.
J'ai opté pour ce modèle de compresse soupape.


Ne pas oublier ces rondelles qui vont avant les ressorts.




J'ai inséré les demis lunes avec une pince brucelles, impossible de passer les doigts y a pas la place.

Désoler pour la série des 4 dernières photos. Elles sont de mauvaises qualités car elles ont été prise avec téléphone portable.



Voilà toutes les soupapes sont en place.


Un petit passage chez bmw pour récupérer:
-le guide chaîne intermédiaire.
-goujon + boulon d'échappement.
-Durits de refroidissement.
-Un calorstat.
-Filtre à huile.
-Filtre à essence.
-Les vises de culasses + Les rondelles.
-Un bouchon de vase d'expansion.
-Et un poussoir hydraulique.


J'ai également récup un visco car le mien était hs.
Heureusement j'en avais un d'avance qui était monté sur ma E30. Je l'avais changé par erreur car je le pensais hs à l'époque.


En attendant le remontage ce poursuit.

J'ai été généreux en huile, j'ai aspergé tout les éléments pour le remontage.
Le remontage des arbres à cames et des poussoirs ce fait tout seul c'est l'inverse de la dépose.
Juste faire attention lorsque que l'on serre les paliers des cames. Je les serrer comme ci je serrais une culasse.
Ce qui est chiant c'est de remettre tout les goujons que j'avais enlevé pour faire éprouver la culasse.


On voit le poussoir neuf dans sons emballage.

Mets poussoirs vont a présent sortir de leur sommeil.
Je les est vidés et bien entendu trempés dans l'huile avant de les remettre a leurs place.




Mise en place des goujons d'échappement neuf.


Voilà la culasse est prête a être remontée.


Mon sujet est à présent presque terminé.

D'abord avant de remonter ma culasse je me suis occupé du plan de joint sur le bloc.
Le mien réclamait un nettoyage important vu que des morceaux de mon ancien joint de culasse étaient resté collés.
J'ai donc retiré les morceaux de joint qui était collé a l'aide d'une lame fine. Ensuite j'ai poncé le plan de joint avec une cale a poncer et du papier verre a l'eau grain 1000. C'est du grain très fin mais je n’ai pas osé aller en dessous pour poncer

le résultat après traitement.


Mise en place du nouveau joint.


A partir de l'a on va utilisé les outils de calage pour bloquer le moteur au PMH et pour pouvoir remonter la culasse en toute sécurité.


Il faut mettre en place la pige au niveau du volant moteur côté conducteur il y a un orifice. C'est pas facile a trouver alors faut être patient.


Une fois la pige mise en place je me suis dit que pour simplifier le remontage il fallait déposer le collecteur d'échappement.
En effet, je l'avais laissé en place lors de la dépose de la culasse.
Mais voilà toute était bien grippé et malgré l'usage intense de dégrippant j'ai flingué deux vises.


Les visses sont emmanchées en force donc faut bien insister a coup de marteau pour les sortir.

Attention ces vises sont relativement cher, environ 13 euros l'unité.

Une fois ce petit désagrément passé j'ai pu mettre en place de la culasse.
Rien de bien extraordinaire, juste qu'il vaut mieux être deux compte tenu du poids de la culasse et du fait que lors de la repose on la tient a bout de bras.

Le serrage de la culasse ce fait en trois passe:
-Première passe: _Serrage au couple 40Nm
-Deuxième passe: _Serrage angulaire à 90°
-Troisième passe: _Serrage angulaire à 90°
Ordre de serrage des vises de culasse est a l'inverse de la dépose. Donc on commence par la vise 14 et on va décrescendo.

Mon outil pour le serrage une clé dynamométrique a déclenchement Que j'ai en ma possède depuis des années mais qui n'avait jamais servi.
Évidemment il faut réutiliser la rallonge de 125cm et la douille torx de 12.(vue lors de la dépose)


Ensuite j'ai remis en place les poulies et la chaîne principale puis il faut remettre en place le guide chaîne intermédiaire (neuf) et le tendeur de chaîne intermédiaire, puis la chaîne intermédiaire.
Attention, il ne faut pas encore serrer les 4 vises de la poulie d'arbre à came d'échappement
C'est le moment que j'ai choisi pour caler les arbres à cames avec les cales. (Cames en positions opposées, position du PMH).
C’est le moment pour emprisonner les arbres à cames avec les cales.
A ce moment on peut remettre en place le tendeur de chaîne.

Mise ne place du vanos

Attention pour cette opération il est recommandé d’utilisé de la pâte à joint en plus du joint du vanos pour faire l’étanchéité.

Il faut mettre la poulie du vanos en butter en tournant dans le sens horaire. Normalement la poulie tourne dans le vide sans entraîner l'arbre à came d'admission jusqu'au point dur. la on est en butté.
Il faut que les cannelures du vanos ce mette bien en place avec la tête de l'arbre à came d'admission.


Ensuite, il faut tourner dans le sens anti horaire pour faire entre le vanos. Il doit rentrer facilement sans forcer.
A présent il suffit de mettre les écrous et de serrer.
Je me suis fabrique un outil pour manœuvrer plus facilement les poulies. C'est rudimentaire, mais çà fonctionne.




Cette fois le vanos est en place, c'est le moment de serrer les vises de la poulies d'abre à came, ensuite on peut retirer les cales et la pige.
Faire tourne le moteur à la main en environ trois tours pour vérifier si il n'y a pas de point dur.

Je suis donc passer à l'état suivante remise en place de la pipe d'admission et du collecteur d'échappement. C'est tout simplement l'inverse de la dépose.
J'ai quand même profité, lors de la dépose de la pipe d'admission pour nettoyer l'actuateur de ralenti avec du dégrippant lubrifiant.


Évidement, j'ai remplacé tout les joint par des joint neuf.


Verdict

Après le remplissage en liquide de refroidissement.
La vidange de l'huile moteur fait avec de la 10W40. Avec remplacement du filtre à huile. Au passage le couvercle du filtre était bien serrer, bien plus que les 25Nm de couple indiqué sur le couvercle.


Au premier coup de clé la voiture démarre. Le ralentit est régulier mais çà TIC beaucoup.
Normal, il faut que les poussoirs hydrauliques que j'ai nettoyés se réamorcent.
Je laisse tourner environ 45 minutes en faisant l'appoint en liquide de refroidissement. (J’ai carrément retiré la durite supérieur et j'ai rempli le moteur comme çà). Le Moteur ne chauffe pas et le visco de récupération fonctionne correctement.
Je suis paré pour un essais routier que j'effectue le jour même(Le samedi 12 Juin). Je fais 15 bornes sans aucun souci.
Content et confiant, le dimanche 13 Juin je décide de prendre la route pour faire une soixantaine de kilomètre et aucun souci. Et au miracle mes poussoirs qui chantaient la veille ne font plus un bruit, fini les TIC TIC.....
La route ce passe sans problème.
Aujourd’hui je suis déjà a 150 bornes parcouru çà semble bien fonctionné. Sauf ma clim qui ne fonctionne plus. Le compresseur ne ce déclenche pas.

Voilà la réparation est presque terminée, Il me reste juste quelque bricole a remettre. je détaillerais les frais de la remise ne état de ma voiture bientôt.

6enligne décline toute responsabilité sur votre utilisation de ces fiches technique.
Toute reproduction même partielle du contenu des fiches technique sans l'accord préalable de 6enligne est strictement interdite.
©2012 6enligne.net
Ce site n'a aucun lien avec le groupe BMW - La marque et les logos BMW sont déposés et appartiennent au groupe BMW