Les fiches techniques de 6enligne.net

Retour à l'accueil des fiches techniques
Envoyer une remarque à propos de cette fiche


Echange des amortisseurs et ressorts sur E32
editFiche technique pratique en Amortisseurs crée par crazymac le 21 février 2009.
Véhicules concernés: E32 toutes motorisations confondus

Fiche modifiée : 02 mars 2009
Tags: amortisseur,coupelle,ressort


Voici un petit compte rendu de ma journée d'hier destinés à ceux qui voudraient se lancer dans un rabaissement ou seulement dans le changement de leurs amortisseurs sur E32 et E34.
Pour les possesseurs d'E32, certainement avez vous le même problème que moi à savoir le train arrière affaissé. Ça ne vient pas des amortisseurs mais des ressorts. Il est possible de remettre des ressorts arrière d'origine mais aussi de changer les 4 et de rendre du coup l'allure de la E32 un brin plus agressive. En ce que me concerne, j'opté pour le pro Kit Eibach (4 ressorts, -35mm Av et -25mm AR) et 4 amortisseurs Koni sport jaune.

Pour ces opérations, il faudra le matériel suivant :
- compresseur de ressort (60€ chez Norauto)
- clé contrecoudée de 13 (si on ne démonte pas la plage AR)
- cliquet (solide) avec douille 22, 17, 13, 10, rallonge 60mm et éventuellement tube d'acier diam 40 mm de 50 cm pour enfiler dans le cliquet (rallonge pour forcer)
- clé à tuyauter "stilson" (facultatif, autre système possible)
- clé plate de 16 et clé contrecoudée de 17
- clé mâle 6 pans de 5mm (clé allen)

Les fournitures à prévoir sont :
- amortisseurs (origine BMW, Sachs, Bilstein, Koni, kayaba...)
- ressorts (facultatif)
- paliers AR et AV (facultatif, juger suivant état) pièce 1 pour l'avant
- semelles de ressorts supérieures et inférieures AV et AR (facultatif) pièce 8 et 12 pour l'avant
- 12 écrous autobloquants 13mm (facultatif) pièce 4
- tampon jambe de suspension (facultatif) pièce 9
- cache poussière jambe de suspension (facultatif) pièce 10



Prévoir de se mettre au travail en matinée car il y a quand même pas mal de travail et les ressorts sont longs à compresser. En changeant les bras de suspension, j'ai mis 10h avec 45 min perdues à chercher un écrou égaré dans l'herbe

Il faut à chaque fois soulever un train complet du véhicule et non pas une seule roue car la barre stabilisatrice peut empêcher le démontage en forçant sur les éléments.

Je commence par le train AR. Pour ça il faut retirer l'assise de la banquette et le dossier pour pouvoir accès aux paliers de la jambe de suspension. Pour retirer l'assise, c'est facile, il suffit de tirer fermement vers le haut.



Pour le dossier, il y a 4 écrous plastiques (voir photo suivante). Il faut aussi défaire les deux boulons de 14mm (clé de 17) des ceintures de sécurité sous le dossier. Ensuite, il faut tirer fermement le bloc vers le haut pour le retirer de ses attaches. Il suffit de le basculer vers l'avant de la voiture sans chercher à le sortir de la voiture.


On accède aux paliers des jambes.

Il faut retirer les 3 écrous de 13mm. Il est possible de le faire sans plus de démontage avec une clé contre coudée de 13. Si vous n'en avez pas, il faudra démonter la plage AR (je ne l'ai pas fait donc je ne pourrai pas expliquer)


On descend du côté de la jambe.


Il faut défaire le boulon de 22 qui fixe la jambe sur le moyeu.


Avec une rallonge constituée d'un tube d'acier, ça devient beaucoup plus simple.

On peut déboîter la jambe en tapant avec un maillet vers l'intérieur de la voiture.


Voici ensuite notre jambe démontée.



Il faut alors compresser le ressort pour pouvoir dévisser l'écrou en haut du palier. Surtout ne pas tenter de retirer l'écrou sans avoir compresser le ressort sous peine qu'il se détende violemment et vous expédie à l'hôpital.




Une fois que le ressort est suffisamment compressé et reste libre dans la jambe, on peut défaire l'écrou du palier. Il se peut que la tige d'amortisseur tourne avec votre clé. Dans cas, il est normalement prévu une encoche sur le haut de la tige pour la maintenir (petite clé plate ou clé mâle 6 pans). Sinon vu que l'amortisseur part à la poubelle, vous pouvez aussi utiliser une pince directement sur la tige. Notez bien l'ordre des pièces retirées lorsque vous désolidariserez le ressort, l'amortisseur et le palier.



Si vous changez les ressorts, il faut détendre notre ressort pour compresse le nouveau. Voici ici la photo du ressort d'origine et du ressort (court !) Eibach.

Bon clairement, on voit que mon ressort d'origine est affaissé puisqu'il fait la même taille.



On remarque au passage que le ressort Eibach est un ressort progressif alors que celui d'origine est linéaire. Je pense que le ressort Eibach restera confort sur un petit débattement mais sera bien plus ferme sur des débattement plus grand pour minimiser les prises de roulis.

Si vous le souhaitez vous pouvez changer le tampon et le cache poussière. Les miens étant encore en état et pour diminuer le coût, je les récupère (en fait j'ai fait un tout en état avec plusieurs morceaux de plusieurs voitures)



Et on remonte le tout dans la même ordre qu'au démontage. Le compresseur de ressort mettra vos bras à rude épreuve. Prenez le temps, il y a encore 3 ressorts à faire...



On remonte tout ça comme au démontage et on sert fort le boulon de 22 du bas de la jambe. Si possible on remonte des écrous autobloquant neufs sur le palier.

Attention à les serrer modérément sous peine de casser un palier (les efforts ne sont qu'en cisaillement et faibles en arrachement).



Mode opératoire identique pour l'autre côté.

On peut ensuite passer à l'avant. Là c'est un peu plus compliqué car il faut retirer l'étrier de frein et la biellette de barre stabilisatrice.



On commence comme tout à l'heure par dévisser les 3 écrous du palier. Là c'est facilement accessible, il suffit d'ouvrir le capot


Voilà comment se présente le support de la jambe.


Il y a trois boulons qui maintiennent la jambe de suspension sur son support.


On retire l'étrier de frein. Il y a deux boulons (tête de 19mm) à l'arrière de celui-ci.

Il faut déconnecter le capteur des plaquettes de frein.


On suspend l'étrier avec une ficelle pour ne pas forcer sur le flexible.


On déconnecte le capteur d'ABS derrière le disque (clé mâle 6 pan de 5mm).

Pour la biellette, le mieux est d'avoir une clé contre coudée de 17 et une clé plate de 16 pour que la rotule ne tourne pas dans son logement.


Attention à ne pas endommager le caoutchouc de la rotule !

On finit en dévissant les trois boulons sous la jambe pour enfin la retirer. La plupart du temps, la jambe sera collée par la rouille à son support. Vous pouvez dans ce cas glisser un petit burin dans l'encoche sous la jambe pour l'aider d'un coup de massette à se désolidariser.


Même motif même punition que pour l'arrière, compresseur de ressort power

Attention, il y a plus (+) de pièce qu'à l'AR donc repérez bien l'ordre !

Là pour le coup, les ressorts n'ont pas du tout la même apparence lorsqu'ils sont détendus !


Ne vous affolez pas, la voiture ne descendra pas d'autant...

Les jambes de suspension avant contiennent l'amortisseur. Ce sont des amortisseurs cartouche. Il faut donc ouvrir la jambe pour retirer l'amortisseur. Pour cela, il faut dévisser la grosse bague sur le haut de la jambe. Il y a plusieurs techniques. Oubliez d'entrée de jeu la vulgaire pince Personnellement, j'utilise une clé tube type stilson (24? virax ou facom). On peut se prendre sur le bourrelet ou sur le plat de la bague (environ 30mm). Il faut maintenir la jambe dans un étau.



L'amortisseur sort. Il est normal qu'il soit plein d'huile, c'est pour le refroidissement.
Opération inverse pour le remontage et à nouveau compresseur de ressort.


Photo une fois la jambe remontée.


J'en ai profité pour changer quelques pièces

Pour remettre la jambe en place (lourde), il faut d'abord rentrer le palier. Attention, les entraxes des 3 tiges sont différents, il y a donc une unique position du palier. Pendant que vous rentrez la jambe, avec un pied, appuyez sur la biellette de direction pour abaisser le support de la jambe, vous pourrez ainsi la faire reposer directement sur son support idem, on change les 3 écrous autobloquants.



Pour remettre en place les 3 boulons sous la jambe, il faut jouer avec la direction pour avoir la jambe et son support dans le bon axe. C'est pas évident. On sert fort tous les boulons pour ne pas avoir d'ennuis après. On remonte tout dans le même ordre qu'au démontage et on vérifie à deux fois le travail avant d'aller faire le fou pour tester ses nouveaux ressorts/amortisseurs.


Et voilà le résultat : pas de rabaissement derrière car mes ressorts étaient affaissés et -35 mm devant.

Il faut régler la portée de ses optiques car l'assiette du véhicule change. En principe, votre portée devient faible car le nez de la voiture est descendu

J'espère avoir aidé ceux qui étaient réticents à se lancer dans l'opération
6enligne décline toute responsabilité sur votre utilisation de ces fiches technique.
Toute reproduction même partielle du contenu des fiches technique sans l'accord préalable de 6enligne est strictement interdite.
©2012 6enligne.net
Ce site n'a aucun lien avec le groupe BMW - La marque et les logos BMW sont déposés et appartiennent au groupe BMW