Les fiches techniques de 6enligne.net

Retour à l'accueil des fiches techniques
Envoyer une remarque à propos de cette fiche


Dégrippage d'un turbo à géométrie variable
editFiche technique pratique en M crée par Caillou2001 le 18 décembre 2007.
Véhicules concernés: E39 de motorisation Diesel

Fiche modifiée : 05 mars 2017
Tags: turbo,geometrie,variable,aubes,ailette


Théorie

Théorie

Vous avez vérifié le débimètre, nettoyé la vanne EGR, la pipe d'admission, remplacé le capteur de pression d'admission, vos injecteurs sont bons, votre embrayage ne patine pas... mais votre voiture manque de pêche, n'avance pas, est molle.

C'est certainement votre turbo à géométrie variable qui est grippé.

Ceci ne veut pas dire que votre turbo est cassé. La géométrie variable de votre turbo est une couronne garnie d'aube qui se déplacent suivant le régime et la charge de votre moteur.

Voici une animation pour mieux comprendre

 


 

 

Les aubes que vous voyez se déplacer fournissent plus ou moins d'air a la turbine côté échappement. Comme celle-ci est en liaison directe avec le compresseur, si elle tourne trop lentement, le turbo ne donne pas de pression.

Par contre, si les aubes ne sont pas en bonne position et que le turbo donne trop de pression, ça devient dangereux pour votre joint de culasse et votre culasse.

Donc, que se passe t-il : le capteur de pression de la pipe d'admission détectant une pression trop forte (qu'aucun organe ne peut réguler a part la géométrie variable mais qui elle, est grippée) le DDE est obligé de couper au niveau de l'injection. Chez Audi, apparament, cette coupure se ressent assez bien et un voyant s'allume. Ici, sur nos moteur à hélice, le phénomène ne se ressent pas si fort et pas de voyant allumé.

Ce défaut se traduit par :

- un sentiment de turbo absent. On peut ressentir l'a coup du turbo à un certain régime puis ça s'estompe de suite,
- l'impression que la voiture tourne sur 3 cylindres(impression de faire un bruit comme les grosses américaines a l'accélération)
- pas de reprise franche
- consommation en hausse (ben oui, comme ça avance pas, on a tendance a pousser plus sur le champignon)

Cette couronne se positionne grâce a l'actuateur que vous voyez sur votre turbo (casserole de couleur cuivre avec un tuyau de caoutchouc qui vient se raccorder dessus).

L'actuateur est souvent confondu avec le wastegate. Il n'y a pas de wastegate sur nos turbos à géométrie variable. C'est l'un ou l'autre (quoique j'ai vu que sur les anciennes 406, les deux étaient montées sur le turbo mais il y avait 2 casseroles de commande).

La géométrie variable est généralisée sur nos moteurs modernes. Elle permet plus de souplesse à bas régime ainsi qu'une courbe de pression plus large suivant les régimes moteur. Elle a été introduite sur nos allemandes vers la fin des années 90 (1999/2000 voir 98)

Celle-ci remplace les turbos avec wastegate (sur les anciens moteurs td et tds) qui eux étaient de simple turbo avec une soupape de décharge (qui se grippent aussi mais plus au niveau de la commande) commandée par la même casserole en cuivre que sur nos TGV (d'ou cette confusion avec le wastegate).

En général, un simple nettoyage de la géométrie variable suffit.

Il est clair que dans un garage, ils ne vous le feront pas. Un turbo est un organe fragile et le risque de casse est trop élevé. De plus, un travail fait par un professionnel étant garanti, le garagiste ne vas pas vous le nettoyer tout les 6 mois. Donc, eux le changent.

Pour nous, en bon mécano que nous sommes, on démonte le turbal et on le nettoie.
Pour ce faire, il faut déjà sortir la bête de la voiture.

Une fois sorti, on sépare la partie échappement du corps du turbo.
Attention, pour se faire, d'abord dégripper les boulon (si il casse dans la partie sur laquelle il est vissé, c'est pas bien) ensuite desserrer les boulons mais ne pas les enlever complètement. Taper sur le pourtour afin de désolidariser les deux pièces (le chaud et froid, ça finit par bien souder). Enlever les vis complètement lorsque tout le pourtour est bien décollé partout.

Séparer les 2 parties en prenant un soin tout particulier de ne pas toucher les ailettes du turbo (Garrett ne livre plus de pièce pour les turbos a géométrie variable. En cas de casse : poubelle).

La partie géométrie variable est à l'opposé, sur l'autre pièce. Soit la nettoyer dans un bain a ultrason, soit avec une éponge grattante et du gazoil ou autre dégrippant. Ne surtout pas mettre de graisse.

La géométrie variable a tendance a gripper plus vite si vous effectuer de petits trajets quotidien. La vanne EGR n'est pas vraiment la pour aider non plus. Et le fait de faire de temps en temps des trajets plus long ne décrasse pas la géométrie variable. Regardez sur la photo en haut, celle-ci tourne a peine de quelques degrés dans un sens et dans l'autre. Tirer dans la voiture ne sert a rien non plus.

Le phénomène de grippage apparemment survient n'importe quand. Sur de longs trajets ou après remise en marche d'un moteur a l'arrêt depuis plusieurs jours. Ça ne prévient pas du tout. Il n'y a pas de bruit suspect.
Seul les symptômes cités plus haut peuvent vous indiquer si c'est grippé ou pas.

Si vous n'êtes pas certain et que vous voulez en avoir le coeur net, il existe des produits pour nettoyer la GV sans démonter complètement le turbo. C'est un tuyau que l'on insère en démontant le tuyau d'échappement (juste avant le catalyseur)
On remonte jusqu'au turbo et ça pulvérise latéralement. Je n'ai pas essayé ce produit car ça fonctionne une centaine de km et puis ça recommence.
De plus, j'ai un petit doute car le tuyau doit passer à travers le précata. Ensuite il va aller dans le turbo. Mais comment savoir si on est bien dans le turbo et pas en train de buter sur autre chose ??? De plus, le bout du tuyau étant en bronze, je vous dit pas si ça va s'accrocher dans les ailettes de la turbine. Soit vous retirez et ça plie l'ailette ou la tête en bronze s'arrache du tuyau et ça reste dans le turbo. Avec bien sû les fâcheuses conséquences que ça peut avoir dans les deux cas.
La meilleure façon de procéder (avec ce produit) c'est de détacher l'échappement directement en sortie de turbo .

Sinon, seul le démontage peut vous donner un résultat parfait.

Au remontage, prévoir les nouveaux joint d'entrée et de sortie turbo.

Attention : le turbo ayant été démonté, il est vide de son huile de lubrification. Lors du remontage, ne pas mettre le moteur en marche. Le temps que l'huile repasse dans le circuit du turbo, il aura déjà eu le temps de gripper l'axe des turbines (l'axe est en suspension grâce a la pression de l'huile et ne touche pas le palier lors de sa rotation).

1ere méthodes pour réamorcer : faire tourner le démarreur sans faire prendre la voiture (couper l'arriver de GO par le fusible de la pompe a GO AVANT le démontage pour vider le circuit de GO et faire tourner le démarreur). Au remontage, faites de même avant de réamorcer le circuit de GO avec le circuit d'huile rebranché sur le turbo.

2eme méthode pour réamorcer : remonter tout sauf le raccord entre le collecteur d'échappement et l'entrée turbo. Faire tourner la voiture quelques instants puis terminer en remontant le collecteur sur le turbo (méthode un peu plus difficile car les vis d'assemblage sont peu accessibles). Et attention aux oreilles

Si vous avez des questions, n'hésitez pas, postez.

 

Pratique

Déposez le turbo (ben oui, c'est plus facile)

 


Déposez le clips du bout de la tige de l'actuateur, puis l'actuateur (2 écrous de 6).

 


Déposer la buselure de retour d'huile (prévoir un nouveau joint métallique pour le remontage)

 

Contrôlez l'actuateur en pressant la tige plusieurs fois. De l'air doit en sortir. Vérifiez aussi si il n'a pas de fuite en pressant la tige et en bouchant le trou de la durite avec votre doigt. Elle doit revenir en position mais pas complètement.

 


Elle doit regagner sa place uniquement lorsque vous enlevez votre doigt.

 


Desserrez de 4 ou 5 tours les écrous du pourtour côté échappement sans les déposer (comme ci-dessus)

 

Frappez avec un marteau en nylon ou en caoutchouc pour décoller les 2 parties. 1 joint en métal est inséré entre ces 2 parties pour ne pas que celles-ci ne se "soudent" par la corrosion. Une fois les 2 partie décollées, vous pouvez déposer les vis. Ceci est simplement pour éviter que lorsque vous décollez les 2 parties, la partie échappement ne se décolle que d'un côté et aille toucher la turbine en se mettant de travers.

 


 

ATTENTION

Prenez bien le repère de la couronne (unisson) par rapport à sa commande et à la butée. Ici, au dessus de la butée se trouve un trou ovalisé large (par rapport à celui qui est à sa droite). Faites attention qu'au remontage, vous ne remontez pas sur cette pièce mais sur la pièce opposée.

Donc, l'unisson doit faire un demi tour, et son montage est possible dans les 2 sens. Mais un seul des 2 est bon.

 


Une fois les 2 parties séparées, voici ce que nous obtenons

 


La "patte" que vous voyez ci dessus à 2 heures est le joint métallique anticorrosion

 

On enlève la "couronne" de commande, les entretoises et leurs axes et la butée.

 


Attention, celle-ci n'a pas le même diamètre des 2 côtés

 

Et on plonge tout ce petit monde dans un bain de thinner (diluant de carrossier).

On dévisse les 3 vis Torx sur le côté échappement. Dans mon cas, celles-ci sont venues assez facilement.
Vous pouvez remarquer les traces des aubes qui ont frottés sur le fond. Remarquez également à 11 heures, le repère que j'ai reporté sur cercle qui comporte les aubes. Celles-ci n'ayant pas la même disposition angulaire et les trous de fixation étant équidistants, on pourrait se tromper au remontage.

 


On obtient donc ceci

 


et ceci

 


Voici les pièces après nettoyage

 

On remonte le tout côté échappement comme ceci :
Remarquez que la disposition angulaire n'est pas la même sur toute la circonférence. Veillez bien à remonter exactement comme indiqué ci-dessous.

 


La dernière encoche qui est vide est là pour accueillir la commande de la couronne.

 

Dans le dernier trou vient se loger la butée (cerclée en rouge) . Attention au sens, elle n'a pas le même diamètre des 2 côtés.

Vous pouvez contrôler le bon fonctionnement en agissant sur la couronne. .

Vous devez voir apparaître et disparaître les arêtes des aubes au centre

 


Et voici le côté turbine après un bon nettoyage.

 

On nettoie autour de la turbine. Pas la turbine. C'est trop risqué pour ne rien gagner du tout.

Pour le remontage, posez la partie échappement a l'horizontale, couronne ver le haut (la couronne et ses entretoises ne sont pas fixées et risquent de tomber si vous retournez l'ensemble). S'assurer qu'elle ne va pas basculer. Prendre le corps du turbo et le remettre par le dessus. Jouez avec la commande de la couronne à l'extérieur pour qu'elle retombe dans son encoche. Quand ça fait clic, c'est bon. Il n'y a plus de contrôle visuel à partir de ce moment-là.

Remontez dans le sens inverse du démontage. N'oubliez pas le clips.

 


Et voilà le travail.

 

 

 

6enligne décline toute responsabilité sur votre utilisation de ces fiches technique.
Toute reproduction même partielle du contenu des fiches technique sans l'accord préalable de 6enligne est strictement interdite.
©2012 6enligne.net
Ce site n'a aucun lien avec le groupe BMW - La marque et les logos BMW sont déposés et appartiennent au groupe BMW