Les fiches techniques de 6enligne.net

Retour à l'accueil des fiches techniques
Envoyer une remarque à propos de cette fiche


Révision d'un moteur de M3 E36
editRevue technique en Mécanique Essence crée par Nico-R le 22 octobre 2006.
Véhicules concernés: E36 de motorisation Essence
Tags: revision,moteur,m3,coussinet,boite,vitesse,embrayage,demarre ...


Révision d'un moteur de M3 E36

Ce post à pour but de vous présenter une petite révision, sur mon auto, une M3 3.2, donc voilà ce qui étais prévu:
- remplacement embrayage, en cours
- remplacement joints de paliers avant et arrière, en cours,
- remplacement des coussinets de bielles, en attente de pièces
- réglages des soupapes, en attente de l'outil
- vidange moteur LdF et BdV, opérations finales.

Remplacer l'embrayage sous-entend déposer la boîte, ce qui implique obligatoirement, de déposer la ligne d'échappement, pas très lourde sur ces autos, 43 kg environ blink.gif . C'est là que les surprises commencent ...

Depuis un petit moment, j'entendais sur très mauvaise route, un bruit métallique assez désagréable à mes oreilles, et après moult vérifications des soubassements et train roulant, je ne trouvais pas son origine...

Donc, voilà, l'origine de ce bruit fut identifiée, une fois la ligne déposée, collecteur des cylindres 4-6 HS ...
Ce collecteur 3 en 1 a pour particularité, d'être en inox, et surtout de comporter une sorte de soufflet métallique autorisant une certaine flexibilité de la ligne, et servant, sûrement de joint de dilatation.

Donc soufflet HS fendu sur 80 % de la circonférence, aïe aïe aïe ... Pour info, 800 € le collecteur... Assez indétectable au niveau bruit, car il vient en plus d'un emmanchement interne du collecteur et de la bride d'accouplement.

 

Image IPB

 

Image IPB

 

Donc 3 solutions étaient envisagées :
- se procurer un soufflet et remplacer l'existant,
- remplacer le soufflet par un manchon,
- remplacer le collecteur, par un autre, d'occasion, de préférence...

Après réflexion, la solution 2 fut retenue, pourquoi, me direz vous ? Bien car, après observations des différents montages, notamment dur M3 E46, mais aussi des collecteurs "sports" (ex :Supersprint) prévu pour M3 E36, ce soufflet disparaissait tout simplement. Donc j'ai pris le risque de le supprimer, même si j'avais la possibilité d'avoir un collecteur d'occasion pour 350 € .

Voici le collecteur ainsi modifié, à l'aide d'un tube en inox de diam 53 que j'ai agrandi à l'aide de douilles à la presse afin d'obtenir un bon emmanchement précis des deux parties (54.50), puis ensuite tourné afin d'obtenir un parallélisme des deux bases (afin de faciliter la soudure). Les traits horizontaux et verticaux sont des repères d'alignement et de longueur, afin de respecter la géométrie de l'ensemble

Voici deux collecteurs pour comparer, celui d'origine en haut et le réparé en dessous:

 

Image IPB

 

Image IPB
Détail de la réparation:

 

Je vous passe les détails de la dépose DES collecteurs (vous avez bien lu DES), cela aurait été trop simple de pouvoir les déposer indépendamment, il a donc fallu retirer les différents écrans thermiques, puis déposer les 24 écrous, à l'aide d'une précieuse clef plate à cliquet et d'un coffret de douilles radio cool.gif .

Heureusement, la boite était déjà déposée, ainsi que le volant moteur, libérant ainsi pas mal d'accès.

Pour en revenir à la révision, il a fallu déposer la boîte, donc la ligne (déjà dit), les différents écrans thermiques, puis désolidariser l'arbre de transmission, pas de difficulté particulière. Par contre ça se gâte en haut, pour accéder au démarreur, il faut déposer toute l'admission, et ceux qui connaissent les S50 me comprendront... mais avec l'expérience (3 fois), c'est l'affaire d'une demi-heure tongue.gif .

 

Image IPB
Vous vous demanderez pourquoi avoir suspendu (si artistiquement) le moteur ?

 

 

Image IPB
 

La réponse est simple :

C'est parce que la boîte à vitesses est déposée, et que pour retirer le carter inférieur, la seule solution est de descendre le berceau, mais étant donné que c'est lui qui supporte le moteur, obligation d'utiliser un outil de fabrication locale pour soutenir le moteur grâce à des sangles...
Une petite vue du palier arrière neuf :

 

Image IPB

 

La ligne d'arbre : pas super jolie la couleur... sad.gif (l'entretien garage a ses limites, avec pas loin d'1 litre d'huile usagée qui reste à chaque voyage dans le radiateur, au niveau de la pompe à huile... bref, je suis un peu déçu de l'état interne...)

 

Image IPB

 

Un chapeau de bielle a été déposé, il s'avère que ce sera presque du correctif par rapport au préventif supposé à l'origine, avec quelques signes d'usure sur les coussinets, bon elle approche les 165000 km, la bébête, ce ne sera pas du luxe !!! (pour une fois). Les coussinets et vis de bielle (ce modèle casse s'il est resserré : déjà expérimenté sur un moteur de course) seront commandés lundi, en espérant que les délais soient corrects ohmy.gif .

Voici le carter cloisonné d'un S50 B32, la pompe aspire le fluide dans une réserve avant, mais aussi à l'arrière grâce à un tube et une seconde crépine. La décharge est aussi réalisée dans le grand "bac", à l'arrière du moteur.

 

Image IPB

 

Image IPB
On aperçoit aussi, la petite rigole qui achemine l'huile du coté bas du moteur vers la partie avant du carter

 

Image IPB
Vue sur l'étendue des pièces déposées
(il manque l'imposante ligne, le berceau et la crémaillère, une roue, et la boite de vitesses...).

 

Image IPB
Voila pour la boîte (je cadrais les verrouillages en noir avec le clip de maintien)

 

Pour les autres "mauvaises" surprises:
- les paliers de barre stabilisatrice avant HS,
- le clapet de descente qui fuit (un clapet taré à 1 bar qui maintient de l'huile sur une rampe de graissage, le joint est HS, et non détaillé, donc le clapet entier blink.gif ...)
- un silentbloc de silencieux HS,
- des joints moyens ci et là (commande de boite, capteur sur carter moteur, ... )

Les collecteurs sont reposés, le volant moteur, la boite ainsi que l'embrayage le seront lundi, j'attends donc les coussinets pour poursuivre. J'en profite pour vidanger le circuit de DA qui en a bien besoin, et de remplacer quelques colliers au passage.

 

Aujourd'hui j'ai repris le chantier où je l'avais laissé samedi soir, c.a.d, berceau déposé, carter déposé, boite volant et embrayage déposés, ligne et arbre de transmission déposés.
Seul le nid de vipères est en place (ça mord cette saleté)!!!

 

Image IPB

 

J'ai commencé ma journée par du nettoyage, le nettoyeur haute pression c'est pas désagréable par ce temps tongue.gif , donc vaporisation au nettoyant, puis passage à 180bar et eau chaude, ça nettoie très bien, sans beaucoup d'effort, voilà ce qui y est passé :

 

Image IPB
Donc, la ligne d'échappement

 

Image IPB
 

 

On remarque que le silencieux doit avoir des zones très chaudes. Lorsque le revêtement saute, la belle couleur de l'inox apparaît smile.gif .
Puis toute les pièces qui ont été déposées, pêle-mêle : écran thermiques, buses et diffuseurs, carters de protection, berceau et crémaillère, pompe de DA et canalisations... J'ai gagné du poids (en crasse smile.gif ) !!!!

 

Image IPB

 

Image IPB
Un détail du berceau, il est marqué M3 (comme les bras Arr ou les disques siglés ///M) :

 

Image IPB
Du coup c'est un peu vide là-dessous....

 

Une fois la récréation finie (les bonnes choses ont une fin), je me suis occupé à déposer le damper afin d'accéder au joint spy de palier avant, étant donné que le berceau est au sol, que les courroies et la pompe de DA sont déposés, l'accès est très aisé.
On desserre à l'aide d'une rallonge, tout en maintenant le vilo de l'autre coté, prévoir donc 2 barres et un bon copain. Pas de photos, désolé !!
On arrive à ça une fois le joint remplacé, en l'ayant au préalable extrait (un bon tournevis) et une grosse douille et un maillet pour la repose:

 

Image IPB

 

On repose le damper et on le resserre, 6daN.m, puis 50° puis encore 50°, avec ce traitement de faveur, il n'est pas prêt de d'en aller (heureusement car il maintient en "sandwich" le pignon de distribution):

 

Image IPB

 

Bon pour l'avant, c'est OK...

Passons à l'arrière, avec la repose du volant moteur, avec des vis neuves, enduites de pâte frein filet :

 

Image IPB

 

Pas de difficulté particulière si ce n'est d'immobiliser le vilo et de ne pas oublier la tôle qui vient fermer la cloche d'embrayage. Serrage à 10.5 daN.m.
 

 

Image IPB
Ensuite repose du disque à l'aide du centreur maison, un arbre d'entrée de boite recoupé wink.gif

 

Puis vient le tour du mécanisme, attention, il est enduit de lubrifiant, le nettoyer à l'aide d'un dégraissant, de l'acétone, par exemple, on met les vis neuves, enduites d'un peu de frein filet et on serre en croix et au couple, 3.5 daN.m: Une des vis neuves était défaillante, plus je serrais plus elle s'allongeait blink.gif ... heureusement que le conditionnement fait qu'il y en avait 4 en plus .

 

Image IPB

 

Image IPB
On n'oublie pas d'enlever le centreur, il risquerait de gêner au remontage...c'est mieux ainsi

 

Ensuite, j'ai préparé la boite pour le remontage, il me manque encore un joint au niveau du sélecteur, normalement demain, si tout va bien !!!
Donc remplacement de la rotule d'appui et de l'épingle comme prescrit dans la documentation:

 

Image IPB

 

Enfiler la rotule plastique à l'aide d'un morceau de bois et d'un marteau, ou mieux un jet en nylon.
Puis le levier et la butée neuve, graisser les appuis de la rotule, de la tige de récepteur, au niveau du contact butée et levier. ne pas graisser ni les cannelures de l'arbre ni la butée sur son guide, sinon, l'effort de débrayage augmentera lorsque la graisse aura séché :

 

Image IPB

 

L'auto sur le pont, il en manque un peu, le copain m'a proposé de la mettre en vente : Vends M3 en pièces ... dry.gif ph34r.gif même pas drôle .

 

Image IPB

 

Comme il me restait un peu de temps, et que, cerise sur le gâteau, je souhaite régler le jeu aux soupapes, j'ai réalisé un outil qui permet de faire tourner le vilo à partir des 4 vis du damper, je me suis inspiré de celui vendu par BMW.

Dons un peu de tournage afin de dresser les faces et rendre un aspect correct, puis pointage des centres des 4 perçages à l'aide du damper, perçage des 4 alésages à 13.5 mm, et enfin, comme je n'ai pas fait attention et que c'était un acier à forte teneur en carbone, donc pas loin de la fonte, pas possible de souder, donc taraudage en M14 et collage au frein filet fort d'une vis et d'un contre écrou pour réaliser l'entraînement par une douille et un cliquet, quelques photos pour mieux comprendre:

 

Image IPB

 

Image IPB

 

Image IPB
Mise en place sur les vis du damper

 

Image IPB
Et lorsque la poulie est reposée:

 

Aujourd'hui, réception des pièces à la concession, mais juste avant midi, donc je suis passé les prendre à 14 heures.

Comme prévu, coussinets et vis, joint de capteur de niveau d'huile, joint spy d'axe de sélecteur, rotule de levier de vitesse et silent-bloc, palier de barre stab, silent-bloc de silencieux arrière, Huile TWS 10W60, filtre à huile et quelques bricoles (colliers, lampe de combiné, ...). Le magasinier m'a fait cadeau de quelques colliers "serflex" et d'un bouchon de vidange neuf cool.gif .

Donc début des hostilités par le remplacement des coussinets, pas de difficulté particulière pour la dépose, ça se complique un peu au remontage par contre wacko.gif ...

C'est le genre d'opération où la propreté et le soin apporté doit être clinique, et dans un atelier c'est pas toujours le cas, avec de la poussière, des résidus de meulage, bref tout ce qu'il ne faut pas.
Dans un premier temps, il faut une burette propre et de l'huile neuve à l'intérieur, car au remontage, les coussinets doivent être lubrifié avant le démarrage sous peine de les rayer et de les détériorer ohmy.gif .

 

Image IPB
Donc dépose d'un chapeau de bielle, ne pas s'affoler : faire bielle après bielle, ça évite les mélanges et les oublis

 

Ces bielles ont la particularité d'être cassées, le chapeau et la bielle sont une seule et même pièce séparée par casse.

 

Image IPB
Ensuite, une fois la bielle réassemblée, le logement du coussinet est usiné

 

Voici une vue sur les coussinets, en haut le neuf, en dessous les deux demi coussinets, dont un est très usé, à la limite avant la "bielle coulée". Cette usure accentuée s'est retrouvée sur les cylindres 1, 2 et 5, je n'ai qu'une supposition à avancer, un déjaugeage durant une fraction de secondes ?!?

 

Image IPB

 

Bon, on repose le chapeau, et on continue sur le cylindre opposé 1-6, 2-5, 3-4, on serre, première passe à 0.5daN.m, deuxième passe à 2 daN.m, et enfin, serrage angulaire de 65°, on n'en oublie pas au risque de faire une fenêtre dans le bloc ph34r.gif .

Maintenant on repose la pompe à huile, bien sûr, une vis foire... mais ce n'est que sur le support de tube de pompage, donc dépose du tube et taraudage à 6 avec ajout d'un écrou nylstop et du frein filet très fort par sécurité.

 

Image IPB
La pompe en place

 

Vient ensuite le moment de reposer le carter.
Dans un premier temps, il faut identifier l'emplacement des vis, 3, étant plus longues et se situant au dessus de l'excroissance du bac arrière, une fois les vis localisées, nettoyage et dégraissage des portées, et

 

Image IPB
Ajout d'un très léger cordon de pâte à joint, de préférence de qualité

 

On repose le carter sans oublier le joint et on resserre les vis, le carter reposé, tout propre, les joint de crépine et de capteur de niveau remplacés

 

Image IPB

 

Normalement, (je dis normalement rolleyes.gif ) le carter de M3 3.2 possède deux bouchons, or, le mien n'en avais qu'un huh.gif , erreur de fabrication, modification de la gamme d'usinage, toujours est-il qu'il a fallu trouver une solution, vu le prix du carter (600 €), un usinage local fera l'affaire :

 

Donc réalisation d'un plan, pointage du centre, perçage, puis taraudage à M12 au pas de 150, et enfin ajustage du plan d'appui du joint à la lime SVP !!!! Bon, n'étant pas un virtuose de la lime, le bouchon neuf ( b0403.gif ) et son joint on été montés à l'aide de colle d'étanchéité pour raccords fluidiques.

 

Image IPB
Voilà le bouchon en place

 

Une fois le carter en place, il est alors possible de reposer le berceau, pas de difficulté, si ce n'est de trouver le CdG de l'ensemble berceau et crémaillère

 

Image IPB

 

Image IPB
Repose de la pompe de DA toute propre extérieurement et intérieurement

 

Pendant ce temps, on m'a aidé à remplacer le joint spy d'axe de sélecteur de vitesses, dépose à l'aide d'un crochet, et repose après lubrification, à l'aide d'un manchon tourné.

 

Image IPB
Le voilà en place ainsi que la noix reposée

 

Image IPB
Entre deux choses, remplacement de la rotule du sélecteur et du silentbloc ovale à l'extrémité de la chape

 

Et voilà pour aujourd'hui, au programme demain matin, repose de la boite de vitesses, et remise en place des divers éléments déposés...

 

Grosse journée aujourd'hui, débutée à 8h30, terminée à 21h50, avec une pause repas d'une petite heure... Mais bon ça tourne !!!!

Début de la journée, bilan des travaux à faire:
- repose de la boîte de vitesses,
- repose du démarreur,
- repose de la tringlerie de vitesse,
- repose de l'arbre de transmission,
- repose du support de BdV,
- repose des renforts de caisse,
- remise en place du berceau (descendu pour libérer l'accès aux vis de tour de boîte),
- repose des roues avant et sortir l'auto de sur chandelles,
- repose écrans thermiques,
- repose ligne d'échappement ,
- repose boite à air,
- remplissage huile moteur,
- remplissage circuit de DA et purge,
- repose des courroies,
- repose visco coupleur et buse,
- remise ne route... et c'est tout, bref un planning tranquille .

Alors début des festivités par la repose de la boîte, il n'y a pas de secret, un boulot bien préparé, c'est de la fatigue en moins... donc assurer un très bon centrage du disque, et user d'ingéniosité...

Donc réalisation de guides d'alignement, deux vis en M12x60, la tête est coupée et à sa place on réalise un chanfrein avec angle ouvert au tour, deux lamages pour dévisser avec un tournevis et le tour est joué.
On présente la boîte, on passe un rapport, on cale la boîte avec des morceaux de bois afin qu'elle ne repose pas sur le disque au risque de la voiler (HS), on fait glisser la planche sur laquelle elle repose et un petit coup sur la tulipe de sortie, et pantois on s'ébahit de voir la boite s'enfiler comme papa dans maman !!!! Fin des bonnes choses...

On repose les vis, dont les deux supérieures sont allées aux champignons (dans le bois), remplacées par des CHC en 100 kg de résistance cool.gif .

On serre tout cela, on n'oublie pas de reposer le démarreur tant que le berceau est descendu et voilà ce que ça donne, trois rallonges en 200 seront nécessaires:

 

Image IPB
Vue sur le démarreur

 

On réaccouple la commande de vitesse, d'abord le palier puis ensuite la tringle, coté "aminci" en bas (pour laisser passer le flector, mais aussi rigidifier la pièce), on n'oublie pas les rondelles en plastique, puis on peut passer au flector et à la repose de l'arbre. Pas de difficulté particulière, seulement bien serrer, et par précaution, j'ai mis un peu de frein filet moyen sur les vis (pas de photos). Attention, bien aligner le palier central, et mettre une légère précontrainte sur le silent-bloc (avancer le palier de 2 à 3 mm dans le sens de marche).

On rebranche le capteur de marche ARR, et la sonde de T° d'huile de BdV, et on peu remonter l'ensemble moteur et boite et fixer son support, grâce à un cric. Une fois le support fixé, on repose le gros écran thermique qui vient en dessous du flector et va jusqu'au pont arrière.

On repose la ligne, 3 personnes seront nécessaires, des cales de bois et, j'ai d'abord fixé le support sous la BdV, puis engagé les pinces des supports de silencieux, préserré ces dernières et ensuite je me suis occupé de l'accouplement au niveau des brides avant;
Montage des joints à la pâte cuivrée (évite le collage et la détérioration, 12 € pièce, le joint blink.gif ), puis approche symétrique et enfin serrage des vis.

 

Image IPB
Heureusement, ça rentre !

 

Quelques élément plus loin (barre de renfort, silent-bloc intermédiaire de ligne, berceau en place et serré...) on arrive à ça:

 

Image IPB

 

Ensuite repose du radiateur de DA (le serpentin), et des conduites de sortie pompe, nettoyage et serrage des raccords en ayant pris soin d'identifier les joints et leur emplacement (suivant leur déformation) ça évite les fuites (paroles de prof en machinisme, l'hydraulique ça tache dry.gif ).

On réaccouple la direction, bon, j'avis fait des repères mais au lavage tout est parti... donc, heureusement que M. BMW a eu l'idée de faire un repère du 0 de crémaillère, ce qui permet d'approcher l'alignement du volant:

 

Image IPB
Réaccouplement du joint, et serrage au couple

 

Image IPB
Je me rends compte que j'aurais pu le nettoyer ...

 

Pour la suite, ça devient moins plaisant, avec la repose de la boîte à air, toujours très pénible à faire...

 

Image IPB
Quelques vues avant la repose, au passage, le manocontact de pression d'huile et la sonde de T°

 

La vanne de ralenti, tant qu'à y être, une petite cure de jouvence au WD40 et un coup de soufflette, ça coûte pas cher ne fait pas de mal

 

Image IPB

 

Image IPB
Vue sur les six papillons smile.gif

 

On attaque la repose de la boite à air, pendant ce temps, on commence à remettre l'huile dans le moteur et on vérifie l'absence (effective) de fuites

 

Image IPB

 

Bien sûr, ne pas oublier de reposer le radiateur d'huile, nettoyé et repeint ...

 

Image IPB
Comment ça, maniaque, moi ? tongue.gif

 

Astuce de montage de la boite:

1) sous la boite:
- brancher le petit tube de dégazage du carter , brancher le gros tube de réaspiration de vapeur d'huile, orienter et serrer les colliers,
- brancher la sonde de T° air admission avant de perdre son connecteur,

2) dessus:
brancher le gros tube de réaspiration en dessous des cornets, orienter et serrer le collier,

3) sur le coté arrière:
- reposer le collier passe durite d'eau, et son écrou, serrer,
- engager la boite dans les papillons, et dans les supports inférieurs (2)
- poser les 12 écrous chromés, ne pas les serrer,
-poser les deux écrous inférieurs, ne pas les serrer,
- engager le joint torique sur le tube de jauge, à moitié course, l'huiler abondamment,
- engager le tube de jauge, partie coudée vers l'arrière,
- pousser afin de mettre en place la jauge et son joint en place, reposer la vis M6 et serrer,
- serrer les 12 écrous chromés,
- serrer les deux écrous inférieurs...

A force de s'emm*rder, on finit par trouver des astuces... biggrin.gif

Vue sur la boite à air, les 6 joints toriques remplacés:

 

Image IPB

 

Pour réamorcer le circuit d'huile, j'ai débranché le capteur de PMH (donc ni injection, ni allumage), et j'ai lancé le démarreur à 3 ou 4 reprises pendant quelques secondes. Par contre, la vitesse n'est pas suffisante pour monter en pression et éteindre le témoin, mais au moins, le circuit est amorcé on ne démarrera pas à sec (vidange intégrale du moteur).

On passe à la suite, avec le remplissage du circuit de DA, petite vue sur le bocal...

 

Image IPB

 

Oui, c'est le petit machin au fond, sous la boite à air, et encore, là, le conduit souple qui est lié au débitmètre est déposé... wacko.gif no comment ph34r.gif ...

 

Image IPB

 

Image IPB
En détail, quelle idée saugrenue de le placer là...

 

Donc remplissage au max, démarrage du moteur, et arrêt, faire ça deux à trois fois (contenance approximative, 800ml)
On rebranche le capteur (visco non posé, ça facilite la tâche!! ), et on démarre... vroum !!! smile.gif .

On arrête et on va vérifier les niveaux. Pour l'huile, sur un S50 B32, il faut 6.25 litres en cas de vidange totale (radiateur, dépose carter, dépose clapet de descente...), y penser avant, heureusement, qu'un 1/2 litre traînait dans le coffre.

On passe ensuite à la purge du circuit de DA, donc on remplit le bocal plusieurs fois, les roues doivent être libres, donc l'avant sur chandelles, on braque les roues doucement de butée à butée sans forcer, cela plusieurs fois, puis de butée à butée en forçant quelques secondes, afin de faire agir le limiteur et de chasser l'air vers le réservoir, de l'émulsion se produit dans le bocal c'est normal.

 

Image IPB
On repose la voiture sur roues, et on "admire" le moteur fini qui ronronne cool.gif

 

Image IPB

 

Je suis allé faire un essai sur route, bon le volant n'est pas droit, le contraire m'aurait étonné, l'embrayage est d'une douceur inhabituelle smile.gif , les rapports passent tout seuls sans jeu, la DA est très agréable (normal vu l'aspect du liquide vidangé wacko.gif ) et .....

 

.... I'm so happy !!!!!!!!!!!!!! Bon pas de folies, je ne dépasse pas 3-4000 tours pendant 500km

 

Image IPB
Bon, on redescend sur terre, voilà ce qui vous coûtera 850 € de pièces ( avec remises) Y'a pas grand chose ohmy.gif !!!!!

 

Quelques bricoles (aligner le volant, vérifier et pister les écrous qui se desserrent...) restent à réaliser, mais bon le gros est fait.

 

 

Les news, bon, elle roule, le "rodage" est fini, elle prends bien ses tours, pas de bruits suspects.
Le volant est recentré, j'ai d'abord tenté la solution par en bas, au niveau de la crémaillère, mais résultat peu concluant, du coup, j'ai déposé l'airbag sans le débrancher, et après plusieurs ( 3 ) essais, c'est droit !!!

 

Image IPB
Bon, j'ai reçu l'outil pour la dépose des pastilles de réglage du jeu aux soupapes, acheté chez BMW, y'a plus qu'a tongue.gif ...

 

Image IPB
Détail du système de "came"

 

Tant que j'y suis, pour étayer mes propos, les "fameux" guide de montage de la boite, qui permettent un alignement facile, coût 0€, temps de réalisation 5 minutes...

 

Image IPB

 

Cet après midi, relevé du jeu aux soupapes, et réglages de certaines...

Pourquoi s'e*****der à faire ça, simplement car les levées de soupapes et les angles d'ouverture dépendent directement de ce jeux aux soupapes, sans compter la possibilité de perte de compression par manque de jeux ou un cliquettement désagréable pour un jeu trop important.

Donc, il faut:
- des soupapes (c'est plus dur sans tongue.gif ),
- l'outil spécial BMW 11 5 070, acheté chez BMW, tarif, 70 € environ.
- l'outil spécial BMW 11 5 100, fabriqué localement (voir ci-dessus)
- un jeu de cales d'épaisseur,
- un comparateur micrométrique,
- un joint de couvre culasse,
- deux joint de puits de bougies,
- des pastilles, mais il faut effectuer le relevé pour déterminer leur épaisseur,
- outillage classique d'atelier.

Déjà, prévoir d'avoir la voiture froide: 1, c'est mieux pour y travailler, 2, le relevé du jeu doit être fait à une température maximale du LdR de 35°.
Donc dans un premier temps, dépose du visco coupleur et de sa buse pour accéder au damper, et plus précisément à ses vis de fixations, qui seront utiles pour faire tourner le moteur.

Ensuite, dépose du cache bobines gravé Motorsport, puis des 6 bobines. Ne pas oublier le fil de masse, au fond, et déposer le passe câbles, tout ça avec une clef de 10. Déplacer la rampe de fils derrière les tuyaux de climatisation, de manière à dégager le soufflet du fond du couvre culasse.

Ensuite déposer les vis du couvre culasse, toujours avec une clef de 10, 2 sont assez mal placées au fond sad.gif . J'ai disposé un chiffon afin de ne pas laisser couler d'huile sur l'échappement, je n'aime que les grillades au barbecues qui se mangent !

Déposer le couvre culasse, en prenant soin à ne pas le forcer (pièce en magnésium), si la rampe de fils est bien dégagée, et que toutes les vis sont déposées ( rolleyes.gif ), cela vient bien. Enlever le joint de couvre culasse et ceux des puits de bougies.

Déposer les bougies, maintenant qu'il n'y a plus de risque d'y faire tomber une vis... si vous êtes prudent ou paranoïaque, aussi, boucher les orifices à l'aide de chiffon.

 

Image IPB
Voilà, une fois toutes les opérations préliminaires effectuées

 

Bon, passons aux choses sérieuses, le relevé du jeu, donc aidé d'un jeux de cale, relever le jeux aux soupapes, en faisant tourner le moteur à l'aide d'un cliquet et de l'outil 11 5 100, le tableau suivant permet de savoir les soupapes des cylindres à mettre en POE et celles à mesurer

 

Image IPB

 

excl.gif Bien mesurer au dos de la came, c.a.d celle ci avec son sommet "'regardant" vers le haut.
Pour consigner les relevés, je me suis bricolé un tableau, à cause de la mise en page, je l'ai fait basculer horizontalement:

 

Image IPB

 

Si vous avez moins de soupapes ou de cylindres, ne cherchez pas à tout remplir, ça ne rapporte pas de points supplémentaires biggrin.gif

 

Les valeurs constructeurs sont:
- Admission de 0.18 à 0.23 mm
- Echappement de 0.28 à 0.33 mm

 

Le relevé donne deux cylindres à régler, le 5 admission, les deux soupapes (0.24), et le 3 échappement, soupapes "E3b" 0.34mm.
Les pastilles de réglages fonctionnent par pas successifs de 0.05 mm, par exemple, 2.65, 2.70, 2.75 et existent de 2.00 à 4.25 mm.

Donc pour déposer les pastilles de réglages, il faut utiliser l'outil 11 5 070, le voici à l'usage

 

Image IPB

 

Image IPB

 

Image IPB

 

On dégageras la pastille à l'aide d'un jet soufflette dans le petit lamage prévus à cet effet, excl.gif aux projections d'huile (au prix ou elle coûte !!). Pour les manipuler, un bon aimant seras un allié utile.

Une fois retiré, on peut lire la cote, bon, pour être sur, j'ai mesurée l'épaisseur à l'aide d'un comparateur micrométrique appelé "Palmer".

 

Image IPB

 

Ensuite, eh bien :
> si on doit diminuer le jeu, il faudra utiliser une cale plus épaisse
> si on doit augmenter le jeu, il faudra utiliser une cale moins épaisse

Exemple: à l'admission, je suis passé de 2.65 et 2.70 à respectivement 2.70 et 2.75, ce qui a amené le jeux aux soupapes après vérification à 0.19 mm cote moyenne la plus souvent relevée sur les autres cylindres. De même pour l'échappement, ou le jeux est descendu à 0.29 mm

On vérifie, donc les soupapes des cylindres réglés, en ayant fait tourner le moteur de quelques tours afin que les pastilles se placent bien.

Puis on peut ensuite passer au remontage, attention à bien nettoyer les portées du joint, et à s'assurer de son bon positionnement tout au long du serrage (couple de 15 N.m).

 

Image IPB
On repose les bougies, les bobines, le faisceau, et le cache bobines (nettoyé au passage cool.gif )

 

Voilà, la révision est finie !!! Prochaine grosse révision @ 200000 km, avec la chaîne de distribution !!!

 

 

 

6enligne décline toute responsabilité sur votre utilisation de ces fiches technique.
Toute reproduction même partielle du contenu des fiches technique sans l'accord préalable de 6enligne est strictement interdite.
©2012 6enligne.net
Ce site n'a aucun lien avec le groupe BMW - La marque et les logos BMW sont déposés et appartiennent au groupe BMW