Les fiches techniques de 6enligne.net

Retour à l'accueil des fiches techniques
Envoyer une remarque à propos de cette fiche


Les différents types de soudures
editFiche technique pratique en Carrosserie crée par jeu2mainjeu2vilain le 05 mars 2006.
Pour tous les véhicules toutes motorisations confondus
Tags: soudure, MIG, TIG, arc, baton, argon


Soudage

Soudage MIG

Le procédé de soudage que vous utilisez est le MIG/MAG (GMAW pour les Anglo-saxons)

MIG : soudage à l'électrode métallique sous gaz inerte (argon, hélium ou mélanges).

Ces mélanges sont principalement utilisés pour le soudage des aciers inoxydables sensibles, ainsi que des alliages d'aluminium ou de cuivre.

MAG : soudage à l'électrode métallique sous gaz actif (le gaz de protection contient des éléments actifs tels que l'oxygène et le dioxyde de carbone).

Extrêmement flexibles et adaptatifs, ces procédés sont utilisés lorsque l'on recherche une productivité élevée et des résultats de haute qualité.
Ils sont mis en œuvre en soudage manuel (semi-automatique) ou dans des installations automatisées /robotisées pour souder les aciers au carbone faiblement alliés, les aciers inoxydables fortement alliés ou les alliages non ferreux comme ceux d'aluminium et de cuivre.

Les chercheurs du Groupe AIR LIQUIDE ont étudié ce procédé en détails pour vous proposer le gaz de protection le plus adapté comme ARCAL™.

 Procédé MIG/MAG

L'automatisation du procédé MIG/MAG est possible en plusieurs modes 
et ceci en fonction des besoins du client.
- Pour les assemblages de haute qualité et de très belle présentation 
   des aciers inoxydables et alliés (épaisseur de 0,5 à 3 mm), de l'aluminium 
   et de ses alliages (épaisseur de 1 à 8 mm), du cuivre, des métaux nobles.
- Pour les dépôts anticorrosion et antiusure.
- Pour la réparation des pièces mécaniques (aéronaunotique)

 

Sélection du gaz de protection MIG/MAG
type de métal protection standard haute productivité
Acier au carbone    
usage général ATAL ARCAL 21
métaux minces Teral ARCAL 14
Aciers inoxydables austénitiques    
Usage général CARGAL ARCAL 12
Nuances ELC déconseillé ARCAL 121
Alliages d'aluminium    
Usage général Argon ARCAL 1
Manuel et automatique déconseillé ARCAL 32
automatique déconseillé ARCAL 37
Alliages de cuivres    
Usage général Argon ARCAL 1
épaisseur moyennes déconseillé ARCAL 32
fortes épaisseurs déconseillé ARCAL 37

Soudage TIG

Ce procédé est utilisé lorsque l'on doit obtenir une très haute qualité de soudage (appareils à pression, tuyauteries, récipients pour applications alimentaires, etc ...).Un métal d'apport additionnel peut être mis en œuvre :

Les chercheurs du Groupe AIR LIQUIDE ont étudié ce procédé en détails pour vous proposer le gaz de protection le plus adapté comme ARCAL™.

Procédé Plasma + TIG

Variante du procédé plasma, idéale pour les assemblages de grande taille 
ou circulaires de grand diamètre, pour des épaisseurs entre 3 et 8 mm

 

 

Sélection du gaz de protection TIG
type de métal protection standard haute productivité
Acier au carbone Argon ARCAL 1
Aciers inoxydables
 austénites
e< 3 mm Argon ARCAL 10
3< e < 5mm déconseillé ARCAL 15
Base Ni Argon ARCAL 15
Duplex Argon ARCAL 19
Alliages d'aluminium    
Usage général Argon ARCAL 31
Manuel et automatique déconseillé ARCAL 32
automatique déconseillé ARCAL 37
Alliages de cuivres    
Usage général Argon ARCAL 31
épaisseur moyennes déconseillé ARCAL 32
fortes épaisseurs déconseillé ARCAL 37

 

Soudage ARC

 

La soudure à l'arc électrique est une soudure de type "autogène" pour assembler des pièces en acier et réparer des objets en acier. Les assemblages obtenus sont très résistants puisque l'acier est mis en fusion et deux éléments soudés ne forment plus qu'une seule masse d'acier.

La soudure autogène consiste à mettre en fusion l'acier des pièces à souder et de les assembler en un métal d'apport qui est aussi de l'acier, mis en fusion lors du soudage. Pour obtenir cette fusion, il faut une température très élevée, supérieure à 3000 ° C, qui est obtenue par court-circuit entre deux électrodes (la pièce à souder et l'électrode constituée de métal d'apport) en créant un "arc électrique" qui est une sorte d'étincelle continue de très forte puissance qui dégage à la fois une lumière et une chaleur intenses.

Le principe

Le principe de base du soudage à l'arc est de conserver un écartement constant entre l'électrode et la pièce à souder pour créer l'arc électrique. Quand l'électrode touche la pièce, le courant électrique passe entre les deux et il n'y a pas de fort dégagement de chaleur, l'électrode colle à la pièce. Si, en revanche, on éloigne trop l'électrode de la pièce, il n'y a plus de passage d'électricité et il n'y a plus d'étincelle.

 

Les techniques de soudure à l'arc

1. Allumer le poste à souder en veillant, au besoin, à choisir la bonne tension : 220 V ou 380 V.

 

2. Régler l'intensité en fonction du diamètre des électrodes utilisées.

 

3. Nettoyer soigneusement les pièces à souder à la brosse métallique et, au besoin, dégraisser.

 

4. Si un élément à souder a été tronçonné, l'ébarber à la lime en créant un léger chanfrein

 

5. Assembler les pièces à souder, par exemple avec un serre-joint, pour qu'elles ne bougent pas.

 

6. Placer l'ensemble sur un support ininflammable et fixer la pince de masse sur la pièce à souder.

 

7. Fixer l'électrode dans le porte-électrode du poste.

 

 

8. Pour amorcer l'arc, frotter la pointe de l'électrode sur la pièce pour créer des étincelles.

 

 

9. Eloigner l'électrode de 2 ou 3 mm pour créer l'arc et commencer à souder.

 

 

10. Déplacer régulièrement l'électrode au-dessus de la zone à souder pour réaliser un cordon de soudure.

 

 

11. Après soudure, laisser refroidir, puis piquer la soudure au marteau à piqueter pour éliminer le laitier.

 

 

12. Pour souder des pièces longues, réaliser une soudure par points sur une face avant de souder en cordon sur l'autre face.

 

 

 

TABLEAU DE CHOIX DES ELECTRODES

 

Nature des pièces à assembler

Epaisseur en mm

Diamètre électrode

Ecartement des pièces

Nombre de passe

Intensité de soudage

Aciers courants

Sup à 2 mm

1.6 mm

0.5 mm

1 Passe

30 à 50 A

Aciers courants

2 à 3 mm

2 mm

1 mm

1 Passe

40 à 60 A

Aciers courants

3 à 5 mm

2.5 mm

1 mm

2 Passes

60 à 80 A

Aciers courants

5 à 7 mm

3.2 mm

1.5 mm

2 Passes

100 à 120 A

Aciers courants

Sup à 7mm

4 mm

2 mm

2 Passes

130 à 150 A

Inox

2 à 3 mm

2 mm

1 mm

1 Passe

60 à 80 A

Fonte

2 à 3 mm

2 mm

1 mm

1 Passe

60 à 80 A

6enligne décline toute responsabilité sur votre utilisation de ces fiches technique.
Toute reproduction même partielle du contenu des fiches technique sans l'accord préalable de 6enligne est strictement interdite.
©2012 6enligne.net
Ce site n'a aucun lien avec le groupe BMW - La marque et les logos BMW sont déposés et appartiennent au groupe BMW